Ferme de polyculture élevage diversifiée

 

Des chèvres, des vaches, des cochons et des terres pour les nourrir. Avec plusieurs élevages et plusieurs cultures différentes, nos productions se complètent et nous ne gaspillons aucune ressource.

Les Chèvres

Notre premier élevage. Nous avons commencé, en 2006, avec principalement un élevage de chèvres.

De race alpine (les marrons) et saanen (les blanches).

 

Dès les premières pousses de l'herbe, et jusqu'aux gelées de l'automne,  les chèvres sortent au pâturage : tantôt sur des prairies herbagées mélangées (graminées, luzernes, lotier, fétuques,...), tantôt sur des landes parcours (arbrisseaux, églantier, thym serpolet,...), et même en sous-bois lors des fortes chaleurs estivales.

L'hiver, nous leur distribuons notre meilleur foin (jamais d'enrubannage ni d'ensilage).

 

Le soir, en chèvrerie, nous complétons leur ration avec des céréales (seigle, triticale, maïs), du pois et du soja (sans OGM). 

 

Nous produisons sur nos terres la majeure partie de leur alimentation mais losque nous devons acheter, nous nous fournissons en Drôme-Ardèche pour les fourrages et céréales et en Rhône Alpes pour le soja.

 

Nous exigeons des garanties pour tous les aliments achetés : certification sur leur origine et sans OGM.

 

Ces exigences nous permettent de répondre au cahier des charges de l'AOP Picodon.

Les Vaches

Les vaches valorisent les prairies trop éloignées et moins difficiles que les chèvres, elles terminent les restes de foin et d'herbe dans les prés.

Pour le plaisir de l'elevage, nous avons des vaches de plusieurs races : vosgiennes, montbéliardes, abondances, tarines, blondes d'Aquitaine, limousines.

 

Ce sont des vaches allaitantes, c'est à dire que leur lait est destiné à nourrir leur veau (nous ne vendons pas le lait). 

 

Nous produisons des veaux de lait : matin et soir, les mères rentrent à l'étable pour faire têter leur veau.

 

Elevés de façon traditionnelle, les veaux ont des qualités bouchères exceptionnelles. Ce mode d'élevage est très contraignant en temps, il tend d'ailleurs à disparaître. Ce n'est qu'en connaissant bien votre boucher ou en achetant directement à un paysan que vous serez sûr de ne pas avoir du veau de batterie dans l'assiette.

 

Les vaches mangent les refus des chèvres tant en foin qu'en herbe sur les prairies. Elles sont complétées avec les mêmes céréales que les chèvres.

 

Lorsque leur veau est vendu (avant 6 mois), les vaches sont taries. On les emmène alors dans les prairies plus éloignées de la ferme.

Les cochons

Animal incontournable des fermes d'autrefois, le cochons valorise tous les restes.

Le cochon est arrivé sur la ferme avec la fromagerie.

Il était trop dommage de ne pas valoriser tout ce petit lait et puis il y avait toujours des petites pommes, autres légumes,...

 

Les cochons sont élevés par petit lot d'une quinzaine.

 

Ils sont  nourris de farine de céréales mouillée de petit-lait et complétée par des légumes (betteraves, patates douces, panais, céleris, carottes,...).

Les céréales et le petit lait sont produits à la ferme et les légumes sont récupérés dans une usine locale de chips bio, www.croustisud.fr

 

Les cochons sont en plein air avec un accès libre au bâtiment. Ainsi, ils peuvent se dorer la pilule au soleil et avoir une bonne protection contre le froid, le soleil, la pluie,...auxquels les cochons sont très sensibles.

Ils mangent et dorment toujours à l'abri sur une litière de paille, avec lit sciure, toujours sèche et saine.

C'est un plaisir de les y voir se prélasser ou jouer à fouger.

 

 

Karine et Aurélien Mourier

GAEC de Marcelas

07290 PREAUX

Tel: 04 75 33 09 44 mail: aurekar@gmail.com

© 2014 La Ferme de l'Amélie.

Tous nos produits et bien d'autres au magasin de producteurs à Peaugres